fond-vieux-rose-all-kings 1.jpg

- Histoire du All Kings -

Le All kings est implanté dans l'ancienne église du Couvent des Grands Augustins fondé par Saint-Louis (1263-1792)

Un roi de France intronisé en ces lieux

All Kings texte_edited_edited_edited_edited_edited_edited_edited.png

Le All Kings est implanté dans l'ancienne église du Couvent des Grands Augustins fondé par Saint-Louis, qui y installe les moines des Augustins dès 1263. Ce Couvent devint, au fil des siècles, le monument qui connut la plus haute concentration de monarques de l'histoire royale française.

 

C’est ici que la reine Catherine de Médicis, d’origine italienne, apporta pour la première fois les pâtes en France et à la table de son époux le roi Henri II en 1553. Le restaurant de pâtes gastronomiques All Kings est le témoignage de ce bouleversement de la gastronomie française.


Le roi Philippe le Bel y organisera ses premières réunions avec les dignitaires du Clergé . En 1368, le roi Charles V édifiera les colonnes massives de l'église, toujours visibles à tous les étages du All Kings. La reine Catherine de Médicis, épouse d’Henri II, visitera régulièrement l'église pour y prier et se recueillir auprès de la sépulture de sa fille, Jeanne de Valois, inhumée sous le chœur du All Kings, sous vos pieds. Ce symbole de la royauté française sera aussi le théâtre de contestations. Ainsi, en 1559, le magistrat calviniste Anne de Bourg tiendra en ce lieu et face au roi Henri II une diatribe contre sa politique réprimant les hérétiques et le traita de "mauvais chrétien". Le roi Henri II le fit immédiatement arrêter ici-même, fers aux pieds, emprisonner et le fit pendre avant de faire brûler son corps avant de l'exhiber dans les rues de Paris.

Siège du plus grand ordre de chevaliers de la monarchie française

L’Église du Couvent des Grands-Augustins abritera également l’Ordre des chevaliers du Saint- Esprit, fondé par Henri III en ce lieu, le soir du 31 décembre 1578. Ces murs deviendront alors le centre névralgique et spirituel de cet ordre de chevaliers le plus prestigieux de la monarchie française. Quatre cent trente et un chevaliers seront adoubés ici-même devant l’autel visible à l’étage inférieur, Bible en main, par les rois de France eux-mêmes : Henri III, Henri IV, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, tous successivement Commandeurs de l’Ordre. Parmi les mythiques chevaliers adoubés en ce lieu : Vauban, La Rochefoucauld, Chateaubriand, Richelieu, le Grand Condé, Saint-Simon, Talleyrand, le roi polonais Jan Sobieski...


Un roi de France intronisé en ces lieux

Lorsque Henri IV, premier roi de France de la maison capétienne de Bourbon, est assassiné par Ravaillac le 14 mai 1610 à Paris, son fils de huit ans, le futur Louis XIII, est à l'école du Couvent des Grands-Augustin, dans la cour intérieure du All Kings. Exfiltré et protégé par la garde royale, il est intronisé dans l'heure roi de France et de Navarre face à l’autel de l’Église du Couvent des Grands-Augustins, toujours visible dans les salons inférieurs du All Kings. Le même jour, sa mère Marie de Médicis sera nommée régente de France devant le même autel. Le Couvent des Grands-Augustins accueillera des lieux d'assemblée pour le Parlement, la Chambre des Comptes ou de la Justice ou les assemblées générales du Clergé de France à partir de 1615. Les colonnes historiques, un cadran solaire, des gravures millénaires de fleurs de Lys, l’autel d’intronisation - demeuré intact au sein du All Kings Paris - et plusieurs tombeaux survivront aux actes de destruction de la Révolution, constituant ainsi les ultimes vestiges de cette époque.